VEILLE ET TRAITEMENT DE L’INFORMATION

Notre mission : Vous soutenir dans l’acquisition, et le traitement de l’information. Pour une meilleure gestion des connaissances, ainsi qu’une détermination pertinente de votre but stratégique et de la stratégie qui permettra de l’acquérir.

Nul ne détient à tout moment l’ensemble des connaissances nécessaires à son action. C’est pourquoi l’intelligence économique est un service essentiel de soutien à la conception et à la conduite de l’action.

La veille et le traitement de l’information sont les premières fonctions de l’intelligence économique. La veille vise à protéger et à accroitre la compétitivité de l’entreprise en attirant la vigilance et la conscience des dirigeants sur les variations qui interviennent concernant les facteurs externes impactant ou pouvant impacter la compétitivité.

C’est pourquoi nous parlons d’information compétitive.

La veille n’est pas une simple « collecte » d’information, même si la revue de presse peut constituer une part précieuse de la veille.

Soutien à la compétitivité durable

La compétitivité de l’entreprise trouve ses sources dans différents facteurs. Les facteurs internes sont généralement suivis par les responsables grâce aux outils de business intelligence, mais les informations comparatives avec la
concurrence, ou celles de la recherche pouvant impacter l’organisation ne font que rarement l’objet d’une veille attentive. Les facteurs externes impactant la compétitivité peuvent être observés sur quatre segments :

  1. Les coûts
    • du travail – main d’œuvre
    • de l’outil de production, de la logistique et externalités
    • du capital
  2. la performance organisationnelle
    • capacité à intégrer l’innovation technique et commerciale
    • capacité à respecter un niveau de qualité en phase avec la demande et le besoin
    • capacité à bénéficier d’effets de synergie et d’économie d’échelle sur les marchés internes et externes
  3. d’externalités positives :
    • présence d’infrastructures
    • présence de fournisseurs, d’un réseau dense de PME,
    • disponibilité de main-d’œuvre formée répondant aux besoins des entreprises (liée au système éducatif et de formation)
  4. de facteurs macro-économiques favorables :
    • existence d’un marché large, stable, doté d’une démographie adéquate et d’un pouvoir d’achat en croissance régulière
    • le taux de change
    • le niveau et la structure de l’imposition locale, nationale, et internationale
    • des contraintes administratives, réglementaires ou douanières non pénalisantes.

Chacun de ces segments et sous-segments peut faire l’objet de recherche de données de veille. Le besoin est exprimé
dans un tableau d’expression de besoin en informations.

Un système de hiérarchisation et de classification des informations peut permettre de créer des alertes,
lorsque le différentiel entre les analyses de l’environnement et les réalités internes de l’entreprises deviennent importants et justifient une alerte des décideurs opérationnels.

Informations critiques

Au-delà de données classiques de compétitivité, il est nécessaire de mettre en avant les informations que nous appelons informations critiques et qui sont celles qui seront déterminantes pour acquérir le but stratégique ou contrer les risques majeurs.

Il s’agit par exemple de celles qui engagent la sûreté et la sécurité à différents niveaux.

Le panorama de veille

Le panorama de veille est initialement exhaustif et comme on dit « à 360° ». Il couvre aussi bien les aspects technologiques et économiques que politiques et sociétaux au sens large. C’est le travail du professionnel d’identifier les aires prioritaires de recherche des données et de l’information. Ceci en liaison avec le management de l’entreprise. Selon les besoins et l’expertise recherchée, les ressources humaines de l’intelligence économique peuvent se
trouver en interne ou en externe.

Schéma descriptif de l’environnement de l’entreprise :

Les missions de veille peuvent être complétées de missions de vérifications de conformités ou de due diligence, qui comporteront un travail d’enquête et de renseignement humain autant que technologique.

Vous pourriez également aimer...

Articles populaires

1 commentaire

  1. […] Cependant, le vote des députés n’était pas gagné d’avance et il en a surpris plus d’un. Notamment de nombreuses entreprises qui avaient activé leur fonction influence et lobbying vis-à-vis des députés de la droite européenne. La publication du texte de la commission est maintenant prévue pour cet été : un élément de l’environnement juridico-politique à suivre sérieusement dans la veille des entreprises. […]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *