Actualité de la coopération décentralisée France-Maroc

Dispositif conjoint d’appui à la coopération décentralisée franco-marocaine / Lancement du 3ème Appel à projets du Programme 2019-2021

Source DAECT MAE & TAAWOUN

Le 16 décembre 2020, le ministère de l’Europe et des Affaires étrangères (DAECT) et le ministère de l’Intérieur (DGCT), en partenariat avec l’Ambassade de France au Maroc, ont lancé le 3ème appel à projets du programme 2019 – 2021 d’appui à la coopération décentralisée franco-marocaine.

A retenir :

  • Il sera clôturé le 16/3/2021.
  • Un projet n’est éligible que s’il est présenté conjointement par au moins une collectivité territoriale française et une collectivité territoriale marocaine.

12 thématiques éligibles :

  1. Gouvernance territoriale et régionalisation ;
  2. Services publics locaux – renforcement des capacités et ressources humaines, formation ;
  3. Transformation numérique et digitalisation des services publics aux citoyens ;
  4. Développement durable : sécurité alimentaire et agriculture durable, diffusion des pratiques de lutte  contre  les  dérèglements  climatiques  et  contre  les  différentes  formes  de  pollution, localisation des ODD ;
  5. Valorisation des espaces publics, du patrimoine historique et des produits du terroir ;
  6. Planification et aménagement du territoire ;
  7. Tourisme durable ;
  8. Développement économique local ;
  9. Jeunesse et insertion professionnelle ;
  10. Renforcement des systèmes de santé et lutte contre les pandémies
  11.  Agriculture et l’alimentation : organisation du travail dans des filières agricoles, production et commercialisation ;
  12. Appui social : soutien aux personnes en difficulté ou isolées, aux personnes vulnérables (femmes et enfants battus, handicapés), enseignement à distance.

Compléments

Cet appel à projets vise à consolider les partenariats en cours, à favoriser de nouvelles coopérations entre Maroc et la France et met l’accent sur les formations des agents et élus des collectivités territoriales marocaines. Le MEAE a augmenté la part de valorisation des collectivités françaises à hauteur de 50%.

Cette initiative démontre la volonté des deux pays de développer la coopération entre ses autorités locales respectives au bénéfice des populations.

La durée d’exécution du projet sera de 12 mois dès l’acceptation de ce dernier par le comité de sélection.

  • Les deux ministères apporteront leur cofinancement à parts égales et à hauteur maximum de 30% chacun du montant total du projet. Le montant du cofinancement apporté par les deux ministères ne pourra excéder 50 000 €.  La ou les collectivités françaises participeront à hauteur minimum de 30% et la ou les collectivités locales marocaines à hauteur minimum de 10% du montant global du projet.

Vous pourriez également aimer...

Articles populaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *