ANALYSE STRATEGIQUE

Vous soutenir dans vos analyses stratégiques

Vous soutenir à ce niveau, c’est intervenir aux différents stades où celle-ci vous est utile :

  1. dans l’analyse des opportunités et des risques ;
  2. dans l’anticipation d’un nouveau développement stratégique ;
  3. dans la mise à plat du système d’acquisition et de circulation de l’information décisionnelle et d’influence.

Optimisation des capacités d’arbitrage

L’arbitrage sur les mesures à planifier et à mettre en œuvre est déterminant, c’est pourquoi il est dit « stratégique » et relève du responsable de ce niveau.

Ainsi, le processus qui va du traitement de l’information à la conduite de l’action, en passant par l’analyse et toutes les phases de conception stratégique doit être pris en compte avec le plus grand sérieux.

Nous sommes là pour vous soutenir dans votre détermination et votre volonté de maximiser vos chances de réussite, ainsi que de minorer des probabilités de mise en échec.

Les modules de l’analyse stratégique en matière d’intelligence économique

  • Evaluer le besoin en information, lié à l’inventaire des possibles risques, menaces et opportunités, pouvant avoir un impact sur l’action, en les assortissant d’une évaluation de probabilité, permet de préparer, puis d’user des ressources et dispositifs nécessaires aux situations auxquelles va être confrontée l’organisation, au fil de son engagement dans le temps et dans son espace d’action mondialisé.
  • Evaluer le processus de traitement et de distribution de l’information et du suivi bout en bout de la réalisation de la carte stratégique.
  • En déduire le ciblage des données à collecter de la conception à la conduite des opérations décrites dans la feuille de route stratégique, en passant par l’analyse et la distribution de l’information utile aux acteurs.

Inventaire exhaustif du panorama

L’intelligence stratégique préconise l’identification du besoin en information, qui permet de réduire les incertitudes, tant sur les risques et les menaces, que sur les opportunités. L’apport qualitatif et quantitatif d’informations et par la gestion optimisée des connaissances critiques internes et externes, ainsi que la formalisation des capacités d’analyse et d’anticipation du management réduisent ces incertitudes et favorisent des arbitrages pertinents, tant dans la phase de conception de la feuille de route stratégique, que lors de la conduite des opérations.

Mise à plat du processus informationnel et décisionnel, identification des espaces d’intérêt au regard des priorités, des forces et des faiblesses de l’organisation, permettent de mettre en place un processus de veille efficient.

L’analyse et le traitement des données permettent ensuite de formuler des aides à la décision précieuses au management

Vous pourriez également aimer...

Articles populaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *